Gestion locative : Comment éviter les arnaques ?

Publié le : 28 mai 20184 mins de lecture

Assumer la gestion locative d’un bien immobilier est loin d’être évident. Il faut y consacrer de son temps, et aussi avoir de bonnes connaissances sur les règles qui concernent directement ou indirectement la location. De plus, les arnaques dont peuvent être victime un bailleur sont nombreuses. Un moyen de les éviter est de confier la gestion de la location de son bien immobilier à un professionnel comme Jelouebien. C’est la garantie d’être à l’abri d’une escroquerie tant de la part du locataire que de celle de certains prestataires.

Gestion locative et mauvais payeurs

contrat de locationLes arnaques les plus courantes dans la gestion locative sont celles commises par les mauvais payeurs. Il ne s’agit ici de ceux qui ne paient pas. Ils sont dans un sens protégés, dans la mesure où une procédure d’expulsion est longue et coûteuse. Bien choisir son locataire est une première chose à faire pour se protéger de ce type de locataire. Cette mission peut être confiée à l’agence chargée de l’administration du bien.

Le meilleur moyen de se protéger des mauvais payeurs reste toutefois de se prémunir contre les risques d’impayés. Une solution est celle de la caution. Mais parce que le garant peut entrer dans une période difficile, la meilleure assurance est la garantie des loyers impayés. Le professionnel en gestion locative vous conseille et vous guide dans le choix de la meilleure offre.

Gestion locative et dégradation du logement

Les dégradations du logement peuvent déboucher sur une arnaque dans la gestion locative. Un mauvais locataire peut être la cause de plusieurs détériorations du bien immobilier. On ne parle pas ici de l’usure normale des choses, mais de dommages qui sont causés durant la période d’occupation. L’arnaque consistera pour le locataire à faire preuve de mauvaise foi pour ne pas en être tenu pour responsable.

C’est la raison pour laquelle un état des lieux doit être dressé avant toute occupation. Il ne s’agit pas d’une simple recommandation, mais d’une obligation légale. Il permettra en fin de bail de distinguer les dégradations qui existaient déjà de celles apparues durant la location. De la sorte il sera plus évident d’établir à qui incombe telle ou telle autre réparation. Rendez-vous sur immoz.info pour plus d’informations à ce sujet.

La protection contre les arnaques des autres interlocuteurs à la gestion locative

 Dans la gestion locative le locataire n’est pas le seul interlocuteur du bailleur. Différents prestataires peuvent être sollicités. C’est le cas par exemple des assureurs et des entrepreneurs de travaux. S’agissant de ces derniers, ils peuvent intervenir avant un état des lieux. C’est habituellement le cas lorsque certaines réparations sont nécessaires avant d’envisager un nouveau contrat de bail.

Des travaux de rénovation peuvent en effet être réalisés après qu’un locataire ait libéré les lieux. De procéder ainsi peut permettre d’augmenter la valeur du bien. Le professionnel chargé de la gestion du bien pourra alors de trouver un entrepreneur. Il veillera à la bonne réalisation des travaux dans les délais impartis. Il s’assurera aussi de l’absence de tromperie quant au devis.

Si pour un état des lieux il est possible de se passer d’un administrateur de bien immobilier, le meilleur moyen d’éviter les arnaques dans la gestion locative reste de la confier à un professionnel. Un mandat doit être obligatoirement signé dans ce cas. Pour en savoir plus sur ce document rendez-vous sur ce site.

Plan du site